Plan Transition Numérique
dans le Bâtiment

Que sont le BIM et la maquette numérique ?

Le BIM (« Building Information Modeling ») est une méthode de travail basée sur la collaboration autour d’une maquette numérique. Dans un processus de conception BIM, chaque acteur de la construction utilise cette maquette, initialement conçue par l'architecte et en tire les informations dont il a besoin pour son métier. En retour, il alimente la maquette de nouvelles informations pour aboutir au final à un objet virtuel, parfaitement représentatif de la construction. La maquette numérique est actualisée tout au long de la vie de l’ouvrage, de la conception à la construction, de la livraison à sa déconstruction. Le maître d’ouvrage dispose ainsi d’un véritable avatar virtuel de l’ouvrage, puissant outil de gestion et d’optimisation tout au long de la vie du bâtiment.


On appelle « maquette numérique » d’un ouvrage une maquette 3D, qui comprend ses caractéristiques géométriques (coupes, plans, élévations, etc.) et des renseignements sur la nature de tous les objets utilisés (composition, propriétés physiques, mécaniques, comportement, etc.). Par exemple, une porte est représentée battante ou coulissante, elle est en aluminium avec un double vitrage (attribut) et elle s’ouvre (comportement).


Pour plus d’information, nous vous invitons à consulter les rubriques de l’onglet « Espace Pro » du site web du Plan Transition Numérique dans le Bâtiment, accessible depuis : http://www.batiment-numerique.fr/


La démarche

L'objectif de cette action est d'effectuer un recensement des offres de formation existantes à la maquette numérique et au BIM pour la filière Bâtiment - Construction, afin de répondre à deux objectifs :


Choix des formations et financement

Une fois une formation identifiée, nous vous invitons à vous rapprocher :


Les organismes paritaires collecteurs agréés sont des organismes chargés de collecter les fonds de la formation professionnelle continue et de financer la formation des salariés. Le décret n° 2014-1240 du 24 octobre 2014 suite à la loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle précise les nouvelles modalités de fonctionnement des OPCA notamment au titre des actions de professionnalisation, du plan de formation et du compte personnel de formation et précise la répartition de la contribution unique des entreprises.


Dans le secteur de la construction, les principaux OPCA sont :


La liste complète est disponible sur le site du ministère du Travail.


DataDock

Le Data Dock est un entrepôt de données qui permet aux financeurs de la formation professionnelle de vérifier la conformité des organismes de formation aux critères qualité définis par la Loi.

Après leur enregistrement sur le Datadock, les organismes de formation doivent déposer les éléments de preuve liés aux 21 indicateurs définis par les financeurs pour répondre aux 6 critères.

Une fois le contrôle de la conformité des pièces réalisé, les organismes de formation deviennent « référençables » par les financeurs.

Chaque financeur peut alors décider de référencer ces organismes de formation pour les faire apparaître dans son catalogue de référence.


Le Datadock permet aux organismes de formation :


Il permet aux financeurs :


Le Datadock est un outil qui simplifie les démarches des organismes pour se faire référencer par les financeurs (ils s’inscrivent une seule fois pour tous les financeurs associés au projet), et qui simplifie également le travail des financeurs, grâce à l’interfaçage réalisé avec leurs propres systèmes d’information.

Pour en savoir plus : https://www.data-dock.fr


Une question ? Contactez-nous !

Vous êtes un organisme de formation et souhaitez mettre votre offre à jour ou procéder au recensement de vos formations ? Contactez-nous à l’adresse formationbim@kyu.fr